Facebook, ce qui va vraiment changer en 2018 !

Avec plus de 2 milliards d’utilisateurs, Facebook représente l’un des sites internet les plus visités au monde. A l’aube de ses 14 ans, le géant des réseaux sociaux annonce une mutation progressive qui va permettre de revenir aux fondamentaux : les relations « amicales ». Fake news, publicités intempestives, que va-t-il vraiment se passer ?

 

Retour aux interactions entre « amis » !

Lorsque Mark Zuckerberg a créé le programme Facebook, c’était dans l’unique but de permettre et faciliter les échanges entre étudiants des campus. Or, au fil des années, Facebook a pu évoluer et s’étendre à l’échelle mondiale, favorisant ainsi les interactions dans le monde entier.
C’est vers cette valeur que souhaite tendre Mark Zuckerberg pour redonner ses lettres de noblesse à un Facebook devenu trop médiatique.

 

Un fil d’actualité revu et corrigé !

Les médias ont pris une place démesurée sur nos fils d’actualité. Entre médias officiels, blogs médiatiques, ou fan pages d’actualité, les posts des « amis » passent souvent inaperçus. Mais c’est avant tout pour lutter contre les Fake News que Facebook a souhaité repenser son algorithme.
Comment ? En favorisant les informations locales (vérifiées par la zone géographique de l’information elle-même et de celle des utilisateurs qui cliquent dessus ou la partage).

 

Vers une diminution de la publicité ?

Tout comme les médias, la publicité est devenue prédominante sur nos fils d’actualités : posts sponsorisés, relais de fan page d’entreprise, mentions publicitaires, etc.
Concernant cette mise à jour, il ne s’agira pas exactement d’une diminution mais plutôt d’une sélection plus drastique de celle-ci.
Les règles vont se durcirent (vérification renforcée des posts sponsorisés) et une valorisation des spots publicitaires vidéos automatiques dans les fils d’actualité va arriver sous peu. Une bonne nouvelle pour la valorisation d’une marque mais plus onéreuse en réalisation pour les entreprises qu’un simple post sponsorisé.

 

En conclusion, si Facebook compte revoir sa copie en faveur des utilisateurs comme l’a indiqué son fondateur Mark Zuckerberg sur son propre compte Facebook, sa mise en place reste tout de même assez floue. D’autant plus que la publicité ne risque pas d’être diminuée mais plutôt transformée de part ses canaux de communication. Difficile de faire un constat dès à présent, les principales mutations étant attendues pour le printemps 2018.

 

Si vous avez des questions sur la pertinence de la présence de votre entreprise sur Facebook ou l’intérêt d’y publier du contenu publicitaire, n’hésitez pas à nous contacter : www.semillance.com ou contact@semillance.com