HAPINESS MANAGER : TOUT SAVOIR SUR CE METIER

12 février 2020
happiness manager tout savoir

Le poste happiness manager aussi connu sous le nom de Chief Happiness Officer ou responsable du bonheur en entreprise fait partie des nouveaux métiers dont on parle. Né aux Etats-Unis dans les années 2000, ce néo-métier commence depuis peu à se populariser en France. Mais sous ce nom surfant sur les tendance, que se cache-t-il vraiment ? Happiness Manager : tout savoir sur ce métier, c’est maintenant !

 

Qu'est ce qu'un happiness manager ?

Comme son nom l’indique, la principale mission de l’happiness manager est de rendre heureux au travail les acteurs d’une entreprise. Pour cela, avec des techniques propres à ce métier et l’utilisation de nouveaux outils, (comme ceux proposés dans une agence de communication) il repense tout le cadre de travail des employés d’une structure. Il crée une nouvelle manière de fonctionner pour toucher à un équilibre positif de groupe et individuel. 

L’happiness manager est multi-fonctions. Au sein d’une même journée il peut organiser des événements variés, être chargé des ressources humaines mais aussi occuper la place de médiateur. 

 

Mais alors comment devient-on happiness manager ? 

Pour le moment, il n’existe pas ou très peu de formations qui permettent d’accéder à ce métier. Les personnes qui exercent cette profession viennent souvent de la communication, des ressources humaines, ou sont autodidactes. 

Comment travaille un happiness manager ?

Pour assurer le bien-être des salariés au sein de leur entreprise, le professionnel du bonheur a plusieurs méthodes. Ce métier n’étant pas encore suffisamment répandu en France, chaque spécialiste a sa propre manière de fonctionner. Mais les principaux axes de travail à mettre en place sont les suivants : 

  •  Phase d’observation et de réflexion sur le lieu de travail et les possibles aménagements à y faire : cette première étape permet à l’happiness manager de comprendre le fonctionnement de l’entreprise et de de déceler les potentiels problèmes de ses membres. Il peut s’agir de failles d’ordre matérielles ou de problèmes relationnels. Cette étape préliminaire permet donc de faire un point général.  
  • Phase d’action : c’est le moment où le professionnel va agir. Cette nouvelle étape de son activité va souvent commencer par : 
    • la création de nouveaux espaces au sein de l’entreprise (espace relaxation, espace lunch, espace pause café, espace sport…)
    • le remplacement des mobiliers usagés ou inconfortables par de nouveaux plus adaptés
    • le déploiement de nouveaux outils favorisant et simplifiant la communication interne au sein de l’entreprise
    • une série d’entretiens privés et collectifs pour  récolter de manière directe les attentes et les envies des membres de l’équipe
  • Phase de suivi et de consolidation : toute ce qui va suivre l’action de l’happiness manager et les entretiens. Cela peut prendre la forme de rendez-vous réguliers entre employés et direction pour échanger sur la vie au sein de l’entreprise ou de moments plus informels pour sortir du cadre traditionnel.  À ce stade là, le spécialiste va faire en sorte de mener un travail sur le long terme.

 

Pourquoi faire appel à un happiness manager dans son entreprise ?

Ce métier commence à prendre de l’ampleur. Mais qu’apporte-t-il à une entreprise ? Est-il vraiment une valeur ajoutée ? 

Au delà d’assurer le bonheur au travail et donc le bien être des salariés, l’happiness manager permet d’augmenter la productivité d’une entreprise. 

En effet, le bonheur des employés commence à compter réellement. 

Les entreprises prennent conscience que pour garder leurs employés et qu’ils réalisent un travail de qualité, ils doivent assurer leur bonheur sur leur espace de travail. Car un salarié heureux n’ira pas chercher ailleurs un nouvel emploi. 

Dans un monde où les employés quittent rapidement leur entreprises, ou le turn-over est grandissant, il est difficile de garder ses salariés. Avec une montée du nombre de burn-out , écouter, respecter et encourager ses employés devient essentiel ! 

C’est donc à l’entreprise de fournir les efforts nécessaires pour garder ses bons éléments. Et cela passe par un spécialiste tel que l’happiness manager. 

 

Bonne nouvelle pour la région lyonnaise, Ideme l’agence de conseil en management s’est spécialisée entre autre sur le recrutement et la formation d’Happiness Manager.

 

Vous souhaitez connaître d’autres nouveaux métiers de la communication ? Retrouvez les spécialités de Semillance, l’agence qui s’adapte à tous vos projets !

LES PLUS POPULAIRES
article
COMMUNICATION ET MARKETING : COMPLÉMENTAIRES OU RIVAUX ?
4 octobre 2019
La communication et le marketing sont deux termes proches mais à la fois distincts. Entre les deux il est parfois difficile de se repérer. Alors com...
article
LE REFERENCEMENT NATUREL C’EST QUOI ?
5 novembre 2019
Chaque heure, des centaines de sites voient le jour. Mais une fois créés, ils doivent être référencés pour sortir du lot. Mais le référencemen...
article
UN LOGO POUR VOTRE ENTREPRISE : VÉRITABLE ATOUT ?
4 octobre 2019
Des réseaux sociaux aux cartes de visite, le logo de votre entreprise se décline sur tous les supports. Alors quelle importance faut-il réellement ...
article
SEMILLANCE DEVOILE SON NOUVEAU LOGO
18 novembre 2019
Chaque Nouveau look pour une nouvelle agence ! La version Sémillance 3.0 est enfin arrivée et celle-ci vous emmène dans tous ses univers. A commenc...
article
FACEBOOK, CE QUI VA VRAIMENT CHANGER EN 2018 !
2 avril 2018
Avec plus de 2 milliards d’utilisateurs, Facebook représente l’un des sites internet les plus visités au monde. A l’aube de ses 14 ans, le g...
RETOUR